Vieux papiers et vieilles boutiques


par  - 

Remonter le temps, ça vous dit? Allez, je vous emmène pour un petit voyage dans l'univers du catalogue.

MANUFRANCE: son catalogue a longtemps été le "premier livre" pour de nombreux français

Manufrance est une célèbre et emblématique entreprise stéphanoise. Manufrance était le nom commercial pour Manufacture Française d'Armes et Cycles de St.Etienne, une société française de vente par correspondance qui était située dans la ville industrielle de Saint-Étienne, créée en 1885. Ce fut la première société de vente par correspondance française.Plus tard, elle a aussi vendu d'autres produits, allant de la canne à pêche aux articles ménagers, comme des horloges murales.

Le catalogue d'étrennes


Les catalogues d’étrennes illustrés des grands magasins apparaissent à la fin du 19ème siècle et cesseront de paraitre au début des années 50 pour faire place à des scènes photographiées mettant en valeur l’objet.

Rappelons que le Père-Noël n’avait pas encore l’impact commercial qu’il a aujourd’hui et que Noël était vraiment une fête religieuse. On offrait des cadeaux au nouvel an d’où la tradition du cadeau des étrennes qui pouvait être : un livre, un jouet ou bien d’autres choses encore. Il faut se rappeler que les catalogues étaient préparés une année avant. Celui-ci date de 1923 pour les étrennes de 1924.

Ici , deux pages du catalogue de 1925 des galeries Lafayette


Le célèbre Bazard de l'Hotel de ville avait déjà ses catalogues

D'autres catalogues et enseignes proposaient également des jouets...

...à l'instar du Comptoir des jouets.

Les Arts ménagers

En province, il était difficile de trouver les articles que l'on convoitait, les catalogues étaient alors un bon moyen pour choisir et commander l'objet de tous ses désirs.

En 1923, le salon est créé pour « récompenser les inventeurs des meilleurs appareils ménagers », sous le contrôle de la Recherche scientifique et du Ministère de l’Instruction publique. Un concours récompense les meilleurs appareils par des prix importants, de plus de nombreuses médailles sont distribuées.

A la suite des Salons des Arts ménagers on trouvait des catalogues qui contenaient tous les articles présentés.

Un hachoir de 1950

Petit bonus

Revue des Arts Ménagers 1951

Démonstration au salon des Arts ménagers se déroulant au Grand Palais.

Beaucoup d'inventions ont révolutionné la vie de la femme, comme le lave-linge, le réfrigérateur, le fer à repasser...

Indépendamment du salon, des catalogues proposaient des articles pour la maison, les travaux manuels et les loisirs. Des trucs de filles, quoi! (couture, cuisine etc)...

Les hommes n'étaient pas oubliés. On leur présentait des outils, des vélos, des motos...des trucs de garçons, quoi!

Et la mode?

La mode n'était pas en reste. Très tôt des catalogues ont été distribués par des enseignes comme la Samaritaine

Beaucoup proposaient des patrons pour la confection de vêtements. En effet, quand les magasins de prêt-à-porter n'existaient pas encore, on se faisait confectionner les modèles choisis par des couturières. Ceux qui n'avaient pas les moyens de payer le travail de la couturière les cousaient eux mêmes. Ainsi toutes nos arrières grands mères savaient concevoir des vêtements à partir de patrons.

Dans les années fin 1800-début 1900, on pouvait commander des tenues très en vogues

Les catalogues n'ont céssé d'avoir du succès au fil des années

De nos jours les catalogues continuent de nous faire découvrir leurs articles, comme cette célèbre marque de vente par correspondance.

Prêt-à-porter, catalogue.

Les commentaires ont été désactivés.

Allez plus loin dans l'expression de votre style, devenez rédacteur de votre Mode et inspirez la communauté !

Rédiger un article