La chaussure en détails


par  - 

Pour comprendre un peu mieux le langage des professionnels de la chaussure, nous avons répertorié ici une grande partie du vocabulaire employé pour la description ou fabrication de la chaussure. Prêtes pour un cours un peu technique ?

Les éléments de base :

Bout Dur : renfort en cuir ou caoutchouc qui recouvre les orteils et protège des chocs.

Cambrion : partie optionnelle de la semelle. En bois ou en métal, placée entre la première et la semelle d'usure au niveau de la cambrure pour soutenir la voûte plantaire. Son rôle est de rendre la semelle plus stable et plus rigide, pour l'empêcher de fléchir

Contrefort : renfort au talon qui préserve la forme de la chaussure et protège le pied. Le contrefort est placé entre la doublure et la peausserie.

Doublure : tissu, cuir ou autre matière synthétique qui constitue l’intérieur de la chaussure.

Empeigne : partie avant d’une chaussure, du bout jusqu’aux lacets.

Languette : partie de la tige qui prolonge l'empeigne au niveau du cou-de-pied et qui permet de protéger le pied du système de serrage de la chaussure.

Première de montage : l'une des semelles intérieure cuir de la chaussure. Lors du montage, c'est la première semelle sur laquelle on vient coudre la tige.

Première de propreté : semelle intérieure de la chaussure sur laquelle repose le pied dans la chaussure.

Quartiers : chacune des deux parties latérales de la tige. Ils partent du cou-de-pied et se rejoignent à l'arrière (au niveau du contrefort) de la chaussure où ils sont cousus ensemble pour former l'emboîtage du talon.

Semelle antidérapante : semelle d’usure dont les matériaux ou le relief empêchent le pied de glisser.

Semelle d’usure : semelle extérieure en contact direct avec le sol.

Semelle extérieure : partie de la chaussure en contact direct avec le sol. Peut être composée de plusieurs parties en différentes matières, souples ou dures, selon le type de chaussures.

Semelle intérieure : fond intérieur de la chaussure qui se trouve directement sous le pied. Certaines chaussures ont des semelles amovibles et remplaçables.

Semelle intermédiaire : partie située entre la semelle intérieure et la semelle extérieure. Certaines marques de chaussures utilisent cette technologie pour amortir les chocs.

Talon : la partie rigide sous la semelle qui rehausse l’arrière du pied. Sa forme et sa hauteur varient en fonction du type de chaussure.

Tige : l’ensemble des parties de la chaussure à l’exclusion de la semelle.

Trépointe : bande de cuir servant à consolider la couture d'une chaussure reliant la tige à la semelle lors du montage.

Les peausseries :

Cuir : peau d’un animal après tannage et traitement, composant de la chaussure.

Cuir daim : aspect de cuir velours. De nos jours la peau de daim n'est plus utilisée, il s'agit en réalité de veau-velours, c'est à dire de cuir de veau utilisé côté chair.

Cuir gras : épais, rond, souple, très confortable, particulièrement adapté aux temps humides.

Cuir Nappa : cuir lisse et élastique de peau de mouton.

Cuir Nubuck : cuir d'aspect velouté, doux et patiné.

Cuir pleine fleur : texture granuleuse du cuir.

Cuir velours : cuir d’une texture très douce.

Cuir verni : cuir régulier avec un fini très brillant. Pour obtenir ce fini brillant, une couche de verni ou de laque est appliquée dans les dernières étapes du tannage. Ce procédé a été inventé par un américain dénommé Boyden.

Simili cuir : toile traitée de manière à ressembler au cuir. Ce n’est pas du cuir véritable.

Suede : ou cuir velours - cuir d’une texture très douce.

Tout-cuir : chaussure dont le dessus, la doublure, la semelle intérieure et la semelle extérieure sont en cuir véritable.

Les différents cousus :

Blake : aussi appelé cousu de part en part. C’est une construction simple et robuste utilisée sur les chaussures de luxe, des chaussures de ville élégantes à semelle cuir, mocassins, chaussures à boucles, derbys et richelieus. La couture Blake consiste à coudre la semelle, de l’intérieur vers l’extérieur, pour solidariser les semelles intérieures et extérieures.

Bolognais : solution de confort et de raffinement, un procédé coûteux utilisé pour les chaussures de luxe. Le cousu Bolognais est un cousu Blake auquel on retire la première de montage. La doublure de la chaussure est entièrement tubulaire et fait tout le tour du pied, il n’y a donc pas de couture intérieure qui pourrait gêner et entraver le confort dans la chaussure.

Cousu Goodyear : ou cousu trépointe est un montage caractéristique des chaussures haut-de-gamme. Une chaussure cousue Goodyear est composée de deux coutures:

- la première couture assemble la partie supérieure de la chaussure (la tige) à la semelle intérieure (la première) par la couture de trépointe

- la deuxième couture de "petits points" assemble la trépointe à la semelle extérieure (ou semelle d'usure).

Ce montage propre aux chaussures de luxe en cuir (derby, richelieu, bottine...) est un gage de chaussures de qualité permettant une grande longévité.

Cousu Norvégien : un type de montage dérivé du montage Good Year qui laisse apparaître les bords de la trépointe ainsi que les coutures liant cette dernière à la tige et à la semelle.

Cousu Sandalette : une couture qui assemble la semelle extérieure, le dessus de la chaussure et la première de propreté, tout autour du pied. Le cousu sandalette est principalement utilisé sur les chaussures d'été et se remarque par les points de couture tout autour de la semelle.

Sacchetto : construction technique qui nécessite une grande dextérité. Cette technique est appelée aussi "chaussette de cuir". Elle garantit des chaussures d’une extrême souplesse, donnant au pied une sensation de bien-être à la marche et évitant l'apparition de "point d'échauffement".

Les détails :

Ajours : une chaussure ajourée est une chaussure qui a des ouvertures de forme variable sur le dessus de la chaussure. Les ajours sont le plus souvent sur des chaussures d’été et assurent l’aération tout en les décorant.

Boucle : sorte d’anneau muni ou non d’un ardillon dans lequel on glisse la bride d’une chaussure pour la fermer ou pour décoration.

Bout droit : chaussure avec une pièce de cuir cousue à l´extrémité. On trouve des bouts droits sur les derbys et richelieus pour homme.

Bout fleuri : chaussure avec des perforations décorant le bout de la chaussure, soit la partie avant de l'empeigne.

Bout Golf : on le trouve sur les chaussures de type derby ou richelieu. Il comporte de nombreuses petites perforations qui soulignent esthétiquement les coutures et le bout de la chaussure.

Bout Golf Fleuri : chaussure avec des perforations décorant le bout de la chaussure, soit une partie de l'empeigne.

Bout renforcé : renfort en cuir ou caoutchouc qui recouvre les orteils et protège des petits chocs. Est aussi appelé Bout Dur.

Bride : partie d’une chaussure en forme de lanière qui sert à fermer ou à ajuster à l’aide d’une boucle, un scratch ou un élastique.

Bride arrière : bride fixée à une chaussure ouverte à l’arrière, permet de maintenir le pied au talon.

Cambrure : partie arquée de la chaussure au niveau de la voûte plantaire. Sous la chaussure, c’est la partie du pied comprise entre l'appui du talon et l'avant du soulier. C’est donc la partie vide sous une chaussure à talon.

Crampons : une semelle cramponnée a des crampons de profondeur spécifique permettant une meilleure accroche. Les crampons sont utilisés sous les semelles de chaussures de sport sur des terrains en terre (football, rugby…)

Empiècement : consiste à l’ajout de matériau pour décorer une chaussure.

Languette : bande qui part de la base et remonte sur le dessus du pied. Elle sert à protéger le coup de pied sous les lacets ou les scratchs.

Lanière : Partie d’une chaussure, fine sandale qui se noue autour de la cheville.

Plateau : pièce située sur le dessus de l’avant-pied de mocassins et des chaussures façon mocassins.

Scratch : ou velcros sont des systèmes de fixation sur des chaussures. Pratiques et rapides, les fermetures scratchs sur les chaussures enfant, permettent de l’aider à se chausser tout seul.

Les talons et semelles :

Bonbout ou Bon-bouts : pièce de cuir ou autre matériau qui est placée sous le talon en contact direct avec le sol et le préserve de l’usure. Les bonbouts se changent chez un cordonnier quand ils sont trop usés.

Talon bottier : talon assez épais et donc plus stable, recouvert de cuir ou dont le revêtement présente cet aspect. Le talon bottier est conçu pour une marche intensive et être à l’aise toute la journée sur des talons hauts.

Talon compensé : talon épais qui se prolonge sous la cambrure pour se raccorder à la semelle. Les chaussures compensées sont conçues dans un souci de mode et de confort, pour rester à l’aise même haut perché.

Talon semi-compensé : sorte de talon compensé dont la surface inférieure est légèrement creusée sous la cambrure.

Caoutchouc : matière solide et élastique utilisée pour des semelles rendant les chaussures très souple et confortables. Le caoutchouc est aussi utilisé comme matière de dessus de chaussures comme par exemple les bottes de pluie.

Crêpe : La semelle crêpe d’une chaussure avec une texture en caoutchouc brut.

.Accessoires :

Embauchoir : instrument en forme de pied pour tendre la chaussure. On ne porte pas un embauchoir, on le met à l’intérieur des chaussures lorsqu’on ne les porte pas pour conserver la forme du pied et effacer les plis et les rides.

Ferret : petite gaine en métal ou en plastique qui recouvre le bout d’un lacet et qui facilite son passage dans un œillet.

Lacets : constituent un type de fermeture de chaussures, ce sont des sortes de cordons plats ou ronds faits de soie, de coton ou de cuir, habituellement terminés par des ferrets. On passe les lacets dans des œillets ou des crochets pour fermer la chaussure.

Œillets : trous permettant d’enfiler un lacet.

Désormais, vous ne regarderez plus une chaussure de la même manière !

La prochaine fois que vous irez chez un chausseur, vous allez l’épater, voire même lui apprendre son métier !

.

Les commentaires ont été désactivés.

Allez plus loin dans l'expression de votre style, devenez rédacteur de votre Mode et inspirez la communauté !

Rédiger un article