Pin Up Story


par  - 

Une pin-up est une femme dans une pose attirante dont on accroche la représentation au mur, d’où l’expression anglaise de « pin-up girl» qui pourrait se traduire par « jeune fille épinglée au mur ».

Forcément, la pin up vient des Etats Unis!

La première pin-up fut imprimée dès 1897 dans le magazine américain "Life", elle s'appelait la "Gibson Girl", du nom de son créateur, Charles Dana Gibson, qui réalisait les premières esquisses à l'encre de Chine et au crayon. Notons que la première utilisation du mot "pin up" ne fut attestée qu’en 1941. Il y eut aussi les Varga Girls, Pretty Girls, Christy Girls

Elle était déjà à la fin du XIX° siècle l'incarnation de la nouvelle femme active, sophistiquée et libérée. En un mot, Américaine ! Femme fatale, poupée, sex-symbol, la pin-up est représentée par ses créateurs comme la femme idéale.

La popularité des pin-up augmente au début du XX° siècle, notamment après la première guerre mondiale avec l'apparition des Pulp Fictions, dont la couverture mettait souvent en scène des pin-up. Elles sont provocantes sans être vulgaires.

Elles apparaissent sur des magazines, journaux, posters, calendriers ou des « cartes d’arts », petites vignettes à collectionner qui ont aidé à leur popularisation.

Ce fut aussi l'époque des débuts des calendriers sulfureux des célébrissimes et richissimes Brown and Bigelow qui, dès les années 20, commencèrent à inonder le marché.

Dans les années 30 Alberto Vargas peint à l'aérographe des pin-up pour le magazine "Esquire".

La deuxième guerre mondiale a permis l'expansion du phénomène grâce aux GI, dont certains pilotes ornaient leur avion de ces splendides créatures dont faisait partie Rita Hayworth. Flash back : Rita est une actrice américaine que rien ne prédisposait à priori à gravir les marches de la gloire pour devenir le sex-symbol féminin des années 1940. Surnommée « la déesse de l’amour », elle devient une légende vivante avec son rôle principal dans le film mythique "Gilda". Elle fut l’épouse d’Orson Welles et du Prince Aly Khan.

Fraîche et pétillante, Rita va brillamment composer son personnage de séductrice dans le film "The Strawberry Blonde" avec Olivia de Havilland et Ann Sheridan comme interprètes féminines et faire craquer James Cagney, époux de la très sérieuse Olivia de Havilland. « Quand le petit dentiste (Cagney) parle d’elle comme son idéal, c’est à l’image désormais classique de Rita Hayworth qu’il fait allusion : la fille dont les hommes rêvent et sur laquelle ils fantasment… ».

Un idéal féminin de séductrice qui se retrouvera dans la plupart de ses prochains films. Le sex symbol des années 40 est né. Le film remporte un vif succès et un critique du « Times » écrivit « …Rita Hayworth vole toutes les scènes où elle joue avec James Cagney et Olivia de Havilland ; c’est elle qui domine le film ». Rita devient une star du jour au lendemain. En 1941, grâce à une photo de Bob Landry parue en couverture de Life magazine, et devenue célèbre depuis, où elle apparaît à genoux sur son propre lit en déshabillé de satin et dentelle, elle obtient une popularité considérable auprès des GI américains engagés dans la Seconde Guerre mondiale. C’est le règne des pin-up girls et Rita sera, avec Betty Grable, sans doute la plus populaire auprès de ces soldats qui épinglent les photos de leur star aux murs de leurs chambrées. Rita participera à l’Hollywood canteen, en dansant au bras des GI’s.

En 1943, elle visitera des bases militaires et des hôpitaux et fera une immense tournée pour soutenir le moral des troupes (on la voit en particulier en compagnie de Marlène Dietrich).

La culture des pin-up est fortement assise, et ces dernières ne s’y trompent pas: elles savent qu’elles font rêver des générations d’hommes.

« J’ai toujours été utilisée et manipulée par les hommes », dira un jour Rita Hayworth.

Mais une pin-up est toujours gaie, et Rita Hayworth ne s’est pas trompée en disant »Whatever you write about me, dont take it sad» autrement « Tout ce que vous écrirez sur moi, faites qu’il ne soit pas triste! »

Mais l'apogée de la pin-up a lieu dans les années 50.

Parmi ses plus grands illustrateurs et concepteurs, le nom de Gil Elvgren s'impose immédiatement.

Il jouait avec la modification des images pour créer ses célèbres pin-up des années 1950.

Quelques accessoires, une pose aguicheuse dans un studio improvisé et une photo plus tard, Gil Elvgren se mettait au travail, créait ces modèles en retouchant des photos bien réelles pour un portrait tout en peinture aussi charmant que factice.

On retrouve également Fritz Willis, qui occupa une place à part dans l'univers très spécifique de la pin-up américaine.

Les années 70 voient arriver un changement de taille: la généralisation de l'utilisation de la photographie. On les retrouve dans les cabines des camionneurs !

Les pin-up jusqu'alors peintes à l'aérographe prennent vie et offrent un statut de star aux plus célèbres des modèles :

Ann Sheridan

Veronica Lake

Rita Hayworth

Les pin-up sont aussi présentes dans la publicité, même Coca-Cola les affiche pour faire la promotion de sa boisson.

De la femme au foyer, à la secrétaire, à l’infirmière, en passant bien sûr par les comédiennes et même les femmes soldats, la femme a été savamment épinglée et « postérisée ».

L'apparition de magazines comme "Playboy" aura finalement raison de la pin-up et avec le développement du porno dans les années 80, la pin-up est tombée en désuétude.

On assiste depuis la fin des années 90 à un revival discret de l'imagerie pin-up.

Les années 90 ont vu naître une reprise d'engouement pour une icône underground des années 50-60 : Betty Page

Nouvelle époque, nouvelle mode, mais l’idée reste la même: magnifier les formes généreuses de la femme pour en faire soit le stéréotype féminin par excellence, soit un sex-symbol, sans pour autant tomber dans la vulgarité.

Aujourd'hui la mode, les magazines, les artistes remettent le style pin-up au goût du jour.

Certaines modèles comme Dita Von Teese font d'ailleurs de ce courant leur marque de fabrique.

Au fond de chaque homme, la pin up représente ce côté glamour qu’il cherche dans chaque femme : une délicate beauté sensuelle, pleine de charme et d’éclat, caractéristique de certaines vedettes féminines de Hollywood, caractéristique d’un stéréotype que les pin up font ancrer dans l’imaginaire masculin.

Mais pour vous Mesdames, il y a les pin up boys apparus presque en même temps que les girls ... je vous laisse les chercher et nous faire un petit exposé !!!

Les commentaires ont été désactivés.

Allez plus loin dans l'expression de votre style, devenez rédacteur de votre Mode et inspirez la communauté !

Rédiger un article