Les hommes préfèrent les rondes !


par  - 

A l’heure où les magazines nous infligent leurs couvertures vantant les vertus du dernier régime 100% efficace, où chacun se prépare déjà aux vacances d’été en s’adonnant à 2 séances de footing par semaine et en tentant de ré équilibrer son alimentation, il semblerait que du côté des rondes la bataille est en passe d'être gagnée.

Les temps changent !

Si on se replonge un peu dans l’histoire, on se rend compte que le corps de la femme n’a cessé de changer pour se soumettre aux diktats de chaque époque, s’adapter à l’évolution de la société, un coup mince sous la dynastie Han, plus gironde dans la Grèce Antique qui préférait la beauté du corps masculin, ou la Renaissance italienne qui tenait la femme à l’écart pour en faire une représentation du statut marital, de préférence opulente. La femme n’a cessé de faire le yoyo en fonction des cultures, des époques, du désir des hommes aussi ...                                                         Il suffit de visiter les musées pour se rendre compte que la femme ronde est partout représentée, chez Rubens, Bottero et même Niki de Saint Phalle reflétant ainsi les critères de chaque époque.

Qu’en est-il aujourd’hui après des années de tentatives pour faire changer les regards ? A-t-on enfin compris qu’avoir un poids et des formes hors de la moyenne n’est pas une tare ni forcément du à une sur ou mauvaise alimentation ? Avons nous pris conscience que cela peut être hormonal ou lié à d’autres problèmes médicaux dont nous ne sommes pas responsables ? Il semblerait que l’on progresse si ce n’est dans les mentalités, au moins dans le vocabulaire : on évite de dire gros, obèse, énorme pour choisir tout un arsenal de mots plus charmants les uns que les autres : voluptueuse, gironde, généreuse, ronde, rebondie, pulpeuse, accueillante …

Les magazines jouent le double jeu de la femme idéale, retouchée, mais qui fait vendre, nous vantent les mérites de tel ou tel régime à chaque printemps faisant se lever des hordes de diététiciens qui sont contre les régimes autres que le leur, nous donnent en exemple des célébrités auxquelles on s’identifie mais qui sont suivies par des coachs, diététiciens et ne sont pas des femmes de la vraie vie ... mais en même temps, font petit à petit place à des rubriques dédiées aux rondes, des pages modes spéciales avec de vraies rondes … Mouvement sincère ou nécessaire ?

Mais au fait, à partir de quand est-on considérée comme ronde ? Dès la taille 40-42 ? Quels sont les degrés de l’échelle ? On fait trop souvent l’amalgame entre pulpeuse et obèse. Une femme faisant du 48 peut être en excellente santé et faire du sport, prendre soin d’elle !                                      

Peu importe en somme, le principal est de faire changer les regards et les mentalités et faire en sorte que chacun ait sa place et se tolère, et qu'on ne dise plus grande taille, ronde mais ... femme tout simplement, sans distinction !

L’évolution se fait d’elle même. Déjà, dans le prêt-à-porter les côtes ont été revues à la hausse, la moyenne a pris une taille, le standard n’est plus 38 comme dans les années 70 mais 40. Les marques s’adaptent à ce marché qui progresse proposant des tailles allant du 36 au 46 minimum alors que la plupart jusqu’à présent ne dépassaient pas le 44 voire le 42. Elles ont compris l’enjeu mais sont encore peu nombreuses à proposer de vraies grandes tailles “fashion” pour des questions d’image, et de coûts de production. L’offre ne suit pas vraiment : 42% des femmes font une taille 42, 0,7% font une taille 34 et disposent d’une offre disponible en boutique de 13,7%, tandis que pour les 9% de femmes qui font du 46 l’offre n’est que de 0,6% de dispo. Cherchez l’erreur ! Malgré tout, de plus en plus de marques spécialisées proposent des tailles 56 voire 60 mais la tendance n’est pas toujours au rendez-vous, on trouve encore trop souvent une mode un peu vieillotte ! Les femmes rondes aussi ont droit au style ! Les marques de lingerie ont été les premières à envahir le créneaux des grandes tailles, mais attention, le maintien est un savoir faire et mieux vaut aller vers les marques spécialisées (Bestform, Empreinte …) plutôt que les généralistes. Là aussi la moyenne a évolué. La taille dite standard n'est plus 90B mais 90C.

Mais en cherchant bien, Il n’est plus vraiment nécessaire de s’habiller aux Etats Unis, on trouve en France et en Europe (internet) des marques “mode” qui montent en taille (Marina Rinaldi, Alain Weiz, Oliver Jung, 46etplus, Pauline & Julie, Olivier Wartovski …) .

Autre signe des temps, les magazines en lignes se multiplient (ma-grande-taille.com, Curvista, Plump, Ronde et Glamour…), les blogs fleurissent de ci de là (Big Beauty …), tout comme les sites spécialisés et communautaires (vivelesrondes.com …).                                                                         Depuis 2010, l’élection de Miss Ronde se déroule tous les ans avec un succès croissant.                 La Pulp Fashion Week vient de boucler sa 3ème édition proposant des défilés et l'exposition de marques européennes …

La ronde n’est plus seule ! Elle est entourée, écoutée, conseillée … et ces derniers temps, on ne parle que d’elle !

Les campagnes visant à briser les stéréotypes féminins se multiplient.                                         Calvin Klein le chantre de l'androgynie choisit pour sa pub une mannequin ronde, Myla Dalbesio, qui ne fait qu’un 40 mais ça suffit pour marquer les esprits !                                                                      Le film de Dove, « Choose Beautiful », encourage les femmes du monde entier à affirmer leur beauté. Cette campagne suit de près l'initiative de la marque de lingerie pour grandes tailles Lane Bryant. La campagne « I'm No Angel » est une réponse au diktat imposé par Victoria's Secret et ses ambassadrices, les anges, qui affichent toutes la même silhouette, taille fine et poitrine généreuse. Six mannequins grande taille expliquent ici qu'elles sont « sexy à tous les égards », rappelant, si nécessaire, que les critères de beauté ne doivent pas être restrictifs.                                                  

Au Royaume-Uni, la campagne fitness « This Girl Can » du mois de janvier mêlait des images d'entrainement sportif féminin et des légendes comme « Je me secoue donc je suis ».                  

Les mannequins plus size se révoltent et ne veulent plus qu’on les appelle ainsi …

Et en France, le gouvernement prend des mesures pour lutter contre l’anorexie et interdit sur les podiums les mannequins trop maigres …

Alors oui, l’époque change, les mentalités aussi et c’est tant mieux ! Rappelons qu’une belle femme est une femme bien dans peau. Et quand on sait que 85% des hommes préfèrent les rondes, alors on dit ...

Vive les rondes ! Vive les femmes !

Les commentaires ont été désactivés.

Allez plus loin dans l'expression de votre style, devenez rédacteur de votre Mode et inspirez la communauté !

Rédiger un article