les chapeaux et autres...


par  - 

Quoi de plus parfait pour finir une tenue qu'un chapeau ? Et cette année ils sont encore à l'honneur, alors pourquoi s'en priver!!!

Je voue une passion pour les chapeaux. Je trouve que cela donne à la fois un air impertinent et conquérant à la femme, avec aussi selon le modèle un côté androgyne. Enfin, à mes yeux, il n'y a rien de plus sexy à porter, sans tomber dans la vulgarité. Le chapeau au contraire met une distance, du style "je suis là, je m'affirme, j'ose".

Porter un chapeau oblige à marcher la tête haute, le regard droit.

Malheureusement, en province, rares sont les femmes qui osent adopter un chapeau, je parle d'un vrai chapeau, pas de ces espèces de trucs tous mous qui hésitent entre chapeaux écrasés et bonnets. Quand on ose franchir le cap, on est tout de suite regardée d'un drôle d'air, c'est ça la province limousine... Et comme je n'ai pas la chance d'habiter Paris, mon amour pour les chapeaux reste un fantasme que je laisse parler dans mes looks ici. Ah si j'étais Parisienne !!! j'aurais une armoire pleine de chapeaux!!

Viennent ensuite les casquettes.

Avec un bémol : pas les casquettes de rapeurs. Non ma préférence va au style guinguette, la casquette des mauvais garçons, qui donne un air sauvage et impertinent à la femme. A porter légèrement inclinée sur le côté.

Et les bérets... Oui, un certain béret écru a eu une place importante dans mes looks de ces derniers jours. Là aussi j'aime bien cet air garçon manqué qu'il donne, avec une touche de gaieté, de frivolité douce. Sans doute mes origines périgourdines qui ressortent : les hommes en Dordogne portaient beaucoup le béret noir bien visé sur le crane, comme les basques.

Le dernier couvre-chef pour lequel je fond c'est la voilette. Encore une fois, il faut oser. Mais quel style, quelle classe!

Le visage est sublimé, s'enveloppe de mystère. J'adore

Et les bonnets me direz-vous ? Très à la mode aussi, mais pas pour moi. Je voue vraiment une haine aux bonnets, haine qui remonte à mon enfance. Sujette aux otites, ma mère m'emmitouflait toujours dans ces choses en laine qui me grattaient. Et mon aversion est restée, même si je me force à faire parfois un look avec bonnet. Vous pourrez constater par vous-mêmes en parcourant mon profil que ce genre de look est vraiment rare.

Les commentaires ont été désactivés.

Allez plus loin dans l'expression de votre style, devenez rédacteur de votre Mode et inspirez la communauté !

Rédiger un article