Jeu de looks !


par  - 

Belle de jour est un film français de Luis Buñuel, avec Catherine Deneuve, tiré du roman de Kessel, et sorti en 1967. Il fut primé au festival de Venise et reçu le Lion d'Or la même année.

Chef d'oeuvre du cinéma des années 60, Luis Bunuel nous dresse un portrait acide de la bourgeoisie, comme à son habitude.

L'histoire : Le titre évoque le nom d'une fleur qui ne fleurit que la journée, et en l'occurrence fait référence à la jeune bourgeoise (Séverine Serizy jouée par Catherine Deneuve) à qui la patronne de la « maison de passe » qu'elle fréquente a donné ce nom (« Belle de jour ») parce qu'elle n'offre ses charmes que l'après-midi (de 2 à 5 h).

Séverine Serizy est une jeune et très belle femme aux fantasmes masochistes assez particuliers. Elle est mariée au très charmant docteur Pierre Serizy (Jean Sorel) qu'elle aime « au-delà du plaisir » : elle ne parvient pas en effet à trouver le plaisir auprès de lui, ce qui les frustre tous deux. Un ami du couple que le jeune docteur apprécie beaucoup plus que sa femme, Monsieur Henri Husson (Michel Piccoli), en vient à parler à Séverine d'un bordel de luxe qu'il fréquentait dans le passé et accessoirement lui avoue son désir pour elle.

Séverine qui s'ennuie et qui est, selon toute apparence, insatisfaite sexuellement, finit par se rendre dans le mauvais lieu que lui a signalé Husson, entre en contact avec la patronne de l'endroit, Madame Anaïs (Geneviève Page), qui pense qu'elle a des problèmes d'argent et commence à y travailler secrètement, étant entendu qu'elle ne s'y prostituera que certains après-midi de 14 à 17 heures (d'où le surnom qu'on lui donne : Belle de jour). Elle retrouve ensuite, en fin d'après-midi, les bras de son mari qui, amoureux confiant et heureux, ne se doute évidemment de rien.

Le reste de l'histoire sur Wikipedia !!!


Belle de jour est sûrement l’un des films les plus délicieusement pervers du cinéma français. Pendant une heure et demie, le spectateur est dans la tête – lourde de fantasmes – de Séverine. Le jeu est de deviner quand son imagination prend le pas sur la réalité. Le résultat, peuplé de calèches et de forêts où il fait bon se laisser attacher, frôle le surréalisme sans complètement quitter la comédie. Du grand art.

D’une beauté à couper le souffle, Catherine Deneuve y joue à la perfection la femme froide, cassée, si détachée de son propre corps qu’elle passe son temps à se jeter dans des situations extrêmes pour tenter de le sentir à nouveau. Tourné immédiatement après Les demoiselles de Rochefort, le contraste entre la joyeuse Delphine et la glaciale Séverine est total.

Brillamment sapé, Belle de jour doit beaucoup à Yves Saint Laurent, qui inventa pour Deneuve une garde-robe à l’élégance simplissime et intemporelle. C’est ce qu’en a écrit Laurence Benaïm dans sa prodigieuse biographie Yves Saint Laurent . En voici quelques extraits :

"C’est une "facette" de son style [celui de Catherine Deneuve], ce côté sainte nitouche. Il s’exprime dans la perversité sans outrance et sans fausse note d’une robe noire à parements de piqué blanc, qui ne vient pas s’écraser sur le corps, mais le fait jouer à l’immoralité bourgeoise avec une ardeur distante, lorsque l’effeuille Michel Piccoli, le Valmont de Belle de jour : "vous avez une jolie robe, on dirait une collégienne précoce"."

"En plongeant dans la vision de Bunuel, Yves Saint Laurent restitue la sienne avec une sincérité plus grande, comme s’il trouvait dans l’admiration d’un maitre ce qui l’aide à devenir lui-même : un génie de la perversité. A propos de la scène – l’une des premières – ou Belle de jour se retrouve jetée hors de la calèche par son fiancé, attachée contre un arbre et fouettée par les cochers, Catherine Deneuve raconte : "il m’avait dessiné une robe en jersey, mais à l’intérieur il avait mis une bande velcro. C’est comme s’il m’avait soufflé le rôle, en me suggérant un jeu particulier… Au moment où la robe est arrachée, le bruit du velcro détermine tout de suite l’atmosphère d’un viol"."

Vous avez sûrement déjà vu dans les magazines, des sujets mode titrés "Belle de Jour". Cela évoque un style bourgeois ... mais sexy !

Nous vous proposons aujourd'hui de jouer à recréer des looks "Belle de Jour" en vous inspirant des tenues de Catherine Deneuve dans le film (désolé, nous n'avons pas de lingerie !). Vous en avez une idée ci-dessus mais vous pouvez en chercher d'autres sur internet, notre meilleur ami !


Voici le notre !

Alors ? Vous relevez le défi ?

Vos looks ici même très bientôt ...


A très vite et bonne inspiration ...


La Team Outfither

Les commentaires ont été désactivés.

Allez plus loin dans l'expression de votre style, devenez rédacteur de votre Mode et inspirez la communauté !

Rédiger un article