Effeuillage & Burlesque


par  - 

Avec l'arrivée de Dita Von Teese dans le show business, le burlesque est revenu à la mode. On le retrouve partout : mode, films, maquillage... Focus sur cet art glamour et sexy qui fait tant jaser.

Le "burlesque", allias effeuillage rétro, est un terme inventé par les américains pour désigner les shows d'effeuillage français qui avaient lieu dans les cabarets connus de la Belle Epoque. A ne pas confondre avec le terme français "burlesque" qui définit un registre comique et absurde.

L'origine du burlesque

A l'origine cet art de l'effeuillage est pratiqué dans les cabarets français comme le Divan Japonais, Les Folies Bergère ou Le Chat Noir, mais ne porte pas le nom de burlesque. Il fait partie des spectacles mondains et se mêle à des numéros de clowns, des saynètes, du music-hall, d'où le côté "burlesque". Il est ensuite importé aux Etats-Unis, où les américains en font un show de genre unique, le burlesque, l'ancêtre du strip-tease, avec des icônes comme Josephine Baker ou Anna Held pour les plus célèbres. Le jazz résonne aux Etats Unis et de nombreux bands jouent dans des clubs , accompagnant sur scène les danseuses. Un divertissement qui va connaître un franc succès dans les années 50 et dont on retiendra essentiellement un nom : Bettie Page, l'une des premières playmate de Playboy. Le rock’ n’ roll nait et les pin-up seront associées à ce style musical jusqu’à nos jours. En France, où cet art avait commencé plus tôt, on en retient deux : Colette, une danseuse devenue écrivaine, qui s'est fait connaître dans "La Belle Otéro", un spectacle qui avait lieu aux Folies Bergère et Rita Renoir, une strip-teaseuse française devenue comédienne. Dans les années 70, le burlesque est ensuite éclipsé avec l'essor de l'érotisme et de la pornographie.

Le revival

Il a fait son grand retour avec la pin-up fétichiste Dita Von Teese. Formes généreuses, longs cils, cheveux coiffés façon rétro, ongles et bouche rouge, c'est elle qui a vraiment amorcé le retour du burlesque aux Etats-Unis (vers 2004) puis en France. Elle s'est d'abord fait connaître avec ses shows d'effeuillage dans un verre de Martini géant mais aussi grâce à sa relation et son mariage avec la rock star gothique Marilyn Manson. Sa notoriété lui a notamment permis de signer des contrats avec Wonderbra, pour une collection de lingerie rétro chic, mais aussi avec Cointreau ou Perrier.

Aujourd'hui, le burlesque a repris sa place dans le monde du show biz. Il a notamment fait l'objet de deux films : le premier, un film français réalisé par Mathieu Amalric "Tournée" dans lequel joue Dirty Martini, une autre star connue du burlesque. Il est sorti en juin 2010. Le deuxième, un film hollywoodien en salle le 22 décembre 2010, "Burlesque", réalisé par Steven Antin, qui réunit deux stars de la chanson pop : Cher et Christina Aguilera.

Il est aussi revenu sur le devant de la scène française. Mis à part les shows de Dita Von Teese au Crazy Horse en 2009, des spectacles de burlesque sont aussi joués au "Secret Square", un cabaret/restaurant chic à Paris. Une nouvelle pin-up effeuilleuse y fait son show : elle s'appelle Miss Scarlett Diamond et n'a rien à envier à la reine du burlesque Dita Von Teese. Cheveux noir de jais, bouche rouge et corps de rêve, elle réalise des shows glamour et sexy dans une ambiance rétro.

Et dans le maquillage ?

On note un retour du burlesque dans le maquillage : eye-liner, bouche rouge, ongles vernis et teint parfait sont maintenant bien présents dans nos habitudes "make-up".

Comment réaliser un make-up burlesque ?

On commence par le travail du teint au pinceau. Ce qu'il faut avoir pour le réaliser : une crème hydratante, une base, un anti-cernes, un fond de teint (que l'on choisit une teinte en dessous de sa carnation pour avoir un teint porcelaine), une poudre matifiante et un soupçon de blush. On les applique dans ce même sens.

On applique ensuite des faux-cils, au ras de cils et du mascara noir. Puis l'eye-liner, de l'intérieur de l'oeil vers l'extérieur, afin de ne pas louper la virgule. N.B : Ne pas oublier de travailler le sourcil avec un crayon (de la même couleur que son sourcil) et avec une brosse, pour bien encadrer le regard.

Et on finit par la bouche. On commence d'abord par l'application d'un crayon à lèvres, de la même couleur que le rouge à lèvres que l'on utilisera par la suite, de préférence un rouge carmin. On dessine le contour des lèvres, puis on remplit l'intérieur des lèvres avec le rouge à lèvres.

Pour finir le maquillage, on peut éventuellement se faire une mouche avec la pointe de l'eye-liner.

Pour celles que cela intéresserait, sachez que vous pouvez vous aussi prendre des cours d'effeuillage à L’École des Filles de Joie (à la Bellevilloise), dans le 20ème arrondissement de Paris et certainement un peu partout en France ...


Source :

http://www.marieclaire.fr/,effeuillage-le-retour-d...

Les commentaires ont été désactivés.

Allez plus loin dans l'expression de votre style, devenez rédacteur de votre Mode et inspirez la communauté !

Rédiger un article