DEFI : tous à poils !


par  - 

La fourrure, vraie ou fausse, pour ou contre ?

Chaque saison, la fourrure revient sur le devant de la scène, et à chaque fois, le même débat : faut-il porter de la vraie ou de la fausse fourrure ? Loin de nous l'idée de prendre position pour l'une ou l'autre, chacune fait ce qu'elle veut en son âme et conscience, nous ne sommes pas là pour juger, ni donner de leçons, seulement informer.

Que ce soit en gilets, vestes, blousons, manteaux ou en touches sur des bordures de capuches, des pompons de bonnets, sur des languettes de chaussures, voire même des sacs, dès les premiers frimas, la fourrure se montre partout . Vison, renard, loup, zibeline, hermine, lapin, orylag, chèvre de Mongolie, astrakan, léopard, marmotte ... autant d'animaux sauvages ou d'élevage sacrifiés sur l'autel de notre vanité. Nous ne sommes pas contre la vraie fourrure, après tout, de tout temps, et encore, l'homme s'est servi de l'animal pour se nourrir, se vêtir ... mais puisqu'il y a des alternatives, nous préférons quand même la fausse fourrure ! On note tout de même un regain d'intérêt pour la vraie fourrure, après des années de boycott, comme Karl Lagerfeld qui a présenté en juillet dernier sa collection "Haute Fourrure" pour Fendi, provocant la colère des défenseurs des animaux, d'autres créateurs se tournent néanmoins vers la fausse fourrure, comme Ugo Boss qui l'a annoncé cette saison ou Stella Mc Cartney qui depuis des années déjà, n'utilise ni cuir, ni fourrure, ni peaux pour réaliser ses collections.

La fausse fourrure selon Stella McCartney

A la place, la créatrice Britannique, élevée dans une ferme biologique, travaille sur le développement de matières innovantes: elle crée des pièces en fausse fourrure, des sacs en faux cuir, à l'aspect ultra réaliste. Des méthodes plus coûteuses, mais Stella McCartney prône le bien être des animaux et le respect de l'environnement avant tout. Les "vrais" manteaux et accessoires en poils ne sont aujourd'hui plus considérés comme un réel marqueur social , également au vu de l'accessibilité de certaines pièces. Depuis une dizaines d'années, Selfridges ou Liberty à Londres ne vendent pas non plus de fourrure, ainsi que le site de vente en ligne luxe Net-a-porter.

Au delà de la question de la souffrance animale, l'industrie de la fourrure représente un enjeu économique de taille. Le marché de la fourrure pèserait 40 milliards de dollars, et emploierait plus d'un million de personnes dans le monde, dont 60 000 en Europe, d'après le European Fur Center. Le Danemark en tête, les fermes d'élevage sont établies dans 22 pays d'Europe. Illégales au Royaume-Uni, ces fermes dédiées à la production de fourrure sont souvent décrites comme "horribles" par les défenseurs de la cause animale. Pour la PETA (l'association de défense des animaux), les emplois de cette industrie seraient "remplaçables". Des propos que réfute Philippe Boudieu, président de la Fédération Française de la Fourrure: "Bien que tout ne soit pas parfait, d'énormes progrès ont été faits depuis 30 ans. Si les créateurs de mode utilisent davantage de fourrure qu'avant, c'est qu'ils constatent les progrès, constants, notamment en matière de traçabilité". Selon la fédération, 95% des fourrures seraient recyclables, contrairement aux matières synthétiques et imitations. Malgré une certaine prise de conscience, si les marques produisent toujours autant de fourrure, voire plus, c'est qu'une partie des consommateurs mode en redemandent.

Pour certaines femmes, le côté glamour et sensuel qui émane des pièces en fourrure persiste. C'est le cas en Asie, particulièrement en Chine, où le marché de la fourrure ne cesse de croître.

Banalisés, les vêtements en fourrure ont repris une place de taille dans la mode. En porter relève aujourd'hui avant tout d'un choix éthique, plus qu'esthétique, au vu des nombreuses imitations tout aussi plaisantes et réalistes disponibles sur le marché.

Sources Cora Delacroix pour les inrocks Style

Vous l'aurez compris votre défi cette semaine est de nous faire des looks "FOURRURE", vraie ou fausse. Du doudou, du douillet, des looks de tous poils, confortables, à retrouver dans notre liste. http://bit.ly/1OtKneO

Voilà le notre


A vous de jouer maintenant, et sans vous arracher les cheveux, vous n'en auriez pas assez pour en faire un manteau !


A bientôt,

La Team Outfither

Les commentaires ont été désactivés.

Allez plus loin dans l'expression de votre style, devenez rédacteur de votre Mode et inspirez la communauté !

Rédiger un article